Dean Ambrose : « Les catcheurs sont des machines, ils n’arrêtent jamais »

3

Récemment, Dean Ambrose à donné une interview à Guidelive.com dans laquelle il revient sur son équipe avec Seth Rollins ainsi que sur ses différentes expériences dans le ring. Voici quelques extraits : 

Sur le fait de refaire équipe avec Seth Rollins : « On s’amuse beaucoup ! Je dois avouer que les deux derniers pay-per-views ont été top, j’ai beaucoup aimé les matches que nous avons produits, Cesaro et Sheamus sont une super team. Je pense qu’ils sont vraiment sous-estimés, à mes yeux, ils sont numéro 2. Évidemment, les numéros 1 sont Seth et moi.

Concernant notre équipe, nous avions beaucoup de pression car les fans attendaient depuis longtemps que nous nous remettions ensemble et il fallait que nous soyons à la hauteur de leurs attentes. Le truc que nous voulions accomplir c’était qu’à la seconde où on se remet ensemble, bim on devienne la meilleure équipe que la compagnie ait connu. Il faut que nous soyons chaque jour meilleurs. »

Sur l’équipe qu’il aimerait affronter : « J’aime l’expérience que nous avons pu acquérir grâce à Cesaro et Sheamus mais j’ai aimé les moments que nous avons passé dans le ring avec le Club. Je pense qu’ils vont parvenir à capter l’attention de la foule, comme ils le méritent. Ensemble, ils font une très bonne équipe et j’espère vraiment avoir des matches contre eux. »

Sur la fameuse dent qu’a perdue Cesaro lors de No Mercy : « Je n’ai réalisé cela qu’après le match, quand nous étions en coulisses. Je pensais qu’il s’était fendu la lèvre. Heureusement que l’arbitre n’a pas paniqué et nous a laissé continuer car à la WWE on ne plaisante pas avec la sécurité. Le match aurait très bien pu être arrêté ou raccourci car la compagnie veut vraiment nous préserver et nous soigner au mieux, même lorsqu’on est blessé mais que l’on veut continuer le match. Je sais très bien que Cesaro n’aurait vraiment pas apprécié que le match soit arrêté. Les catcheurs sont vraiment des athlètes à part. On est dans le mouvement 365 jours par an, on n’arrête jamais, on est des machines. »

Sur le fait d’affronter des géants tels que Braun Strowman : « Si tu as déjà eu la chance de grimper sur un éléphant au zoo alors tu connais la sensation à laquelle je pense. Se battre contre Strowman c’est comme monter sur un éléphant quand tu es gosse. Tu te sens limite ridicule quand tu es face à lui. Mais, c’est ça qui est super à la WWE, tu es amené à rencontrer et faire face à des gens de toutes les tailles et tous les poids. Je peux affronter des gens plus petits que moi ainsi que des dinosaures. Parfois, j’ai l’impression que je suis dans Jurassic Park et que je dois batailler pour ne pas me faire piétiner. »

  • BretauJo

    Jolie interview

  • Punk HHH

    Sa dernière phrase résume complètement la WWE et son atmosphère.

    Avec ce bon vieux T-Rex de Vince

    • V2M

      Graou!