Invité par 2K nous avons pu tester le dernier opus des jeux-vidéo WWE, WWE2K18, vendredi dernier lors d’une session organisée à Londres en Angleterre. Lors de cette session, nous avons pu prendre en main le jeu et découvrir ses différentes fonctionnalités ainsi que les nouveautés proposées cette année. Voici nos premières impressions :

Une interface sobre et efficace, mais une bande-son décevante

Commençons par le commencement. En terme d’interface, le jeu est impeccable. C’est beau et sobre à la fois. Les menus ont été totalement revus et affichent désormais un style simple qui s’accordent parfaitement au style du jeu. L’écran d’accueil affiche une qualité graphique magnifique, complètement différente de WWE2K17.

Bien que l’interface soit une franche réussite, la bande sonore reste vraiment à désirer. Sans aucun doute, certains utilisateurs apprécieront les différentes musiques proposées par Dwayne « The Rock » Johnson, producteur exécutif de la bande-son, mais les plus nostalgiques d’entre vous regretterons l’absence totale de rock, emblème du catch il y a encore quelques années.

Conclusion : Les premières minutes passées devant le jeu sont très agréables grâce à la qualité de l’interface revue à la hausse, bien que la bande-son décevra les nostalgiques des Smackdown vs. Raw.

Un mode carrière plus poussé

Véritable classique des jeux WWE depuis ces dernières années, le mode Ma Carrière fait son retour comme il se doit en faisant peau neuve. En soit, ce mode de jeu ne connait pas de changements drastiques et reprend plus ou moins les bases déjà établies sur la version de 2017. A l’instar du jeu dans son ensemble, le mode Ma Carrière regorge de nouveaux détails rendant l’expérience du joueur plus agréable et plus intéressante.

Le principe reste le même : faire évoluer son personnage à travers différentes étapes afin de l’amener jusqu’aux sommets de la compagnie. Pour cela, vous commencerez au Performance Center avec votre coach Jason Albert puis vous évoluerez par la suite à NXT puis dans le roster principal à RAW ou à Smackdown. Les détails marquants la véritable différence entre la version de 2017 et de 2018, sont principalement les références au circuit indépendant présent dès le début du mode ainsi que les nouveaux objectifs à atteindre afin de progresser dans votre carrière. Il y a également plus d’interactions avec les IA représentés par différentes Superstars et une touche de réalisme apportée à votre progression.

Notons qu’il n’y a toujours pas de dialogue audio, vous devrez donc vous contenter de sous-titres (en français) lors des dialogues et des promos. En parlant de promos, celles ci sont toujours présentes et ont été clairement améliorées. La logique des promos a été revue et il vous sera désormais plus simple de les réussir, contrairement à l’année passée ou il fallait souvent compter sur le hasard et la chance pour y parvenir.

Conclusion : Le mode Ma Carrière ne connait pas une incroyable révolution mais les quelques nouveautés et corrections apportées changent réellement l’expérience de jeu, et en soit ce mode était déjà une réussite l’année dernière et reste sans conteste dans la même lignée.

Un jeu qui se veut réaliste

Cette année 2K a tout misé sur le réalisme et a souhaité offrir la meilleure expérience possible à ses utilisateurs. Le pari est-il tenu ? Car aujourd’hui en 2017, le réalisme d’un jeu est presque primordiale. Et nous pouvons dire sans broncher que WWE2K18 a bel et bien réussi son pari en terme de réalisme.

Les graphismes sont plus poussés : les jeux de lumières sont splendides et la conception des Superstars est plus détaillée. Le jeu est très beau malgré quelques défauts, comme les éternels cheveux en pailles et les personnages féminins moins aboutis que les masculins. Malgré ça, WWE2K18 tire son épingle du jeu avec de beaux graphismes et notamment un public mieux travaillé.

Outre la qualité graphique, le réalisme est représenté de différentes manières. Le public et notamment ses réactions ont été revus et l’ambiance dans le jeu est plus agréable. Les animations sont plus fluides et les coups portés sont plus impressionnants. Les expressions du visage lors des différentes soumissions ou prises portées font ressortir un côté plus réel. On aurait presque mal pour eux. En somme, pleins de petits détails sont visibles pendant une session de gameplay, comme la sueur et le sang progressant sur le corps petit à petit.

Conclusion : Ce n’est pas la perfection, mais côté réalisme on ne peut que être satisfait. Pleins de petits détails ont été ajoutés et c’est ce qui rend les divers matchs et entrées plus réalistes et appréciables.

WWE Universe, rien de nouveau sous le soleil

On ne va pas s’éterniser dessus, le mode WWE Universe n’apporte absolument rien de nouveau. A l’exception du Power Ranking, un classement réunissant les meilleurs Superstars de la semaine. Sinon, c’est tout.

Parlons bien, parlons coulisses

Le backstage brawl est l’un des matchs plus prisés par les fans et 2K l’a bien compris. Les coulisses ont été totalement réinventée et offre une expérience bien moins répétitive qu’avant.

La taille des coulisses a triplé de volume, au minimum. Dans un soucis de réalisme (encore) 2K s’est débarrassé des murs invisibles qui permettaient de délimiter l’espace de jeu, maintenant l’ensemble des vestiaires est accessible rendant la zone jouable très étendue, ce qui est vraiment appréciable.

Plus d’objets sont à la disposition du joueur et les coulisses sont bien plus vivantes. On voit notamment beaucoup de Superstars et de personnels passer en arrière plan, tout comme 2K17, mais en plus complet.

En conclusion : Le Backstage Brawl reprend les bases de WWE2K17 mais ses fonctionnalités sont plus complètes et beaucoup moins répétitives.

Gameplay : pas de grands changements en vue

Pour être clair, WWE2K18 ne propose pas un gameplay innovant par rapport à l’année dernière, reprenant avec lui ses qualités et ses défauts.

Tous les différents systèmes du jeu, tel que le système de soumission, restent totalement identiques à sa version antérieure. Gros point noir qui fera grincer des dents plus d’un : le système de contre avec la touche R2. Il faut littéralement avoir des réflexes de ninja ou connaitre chaque prise pour espérer contrer facilement une prise au premier essai.

Conclusion : Malgré le fait que quelques défauts se font ressentir, le gameplay proposé par WWE2K18 reste agréable et travaillé, bien que parfois un peu frustrant. Nous pouvons en revanche noter l’immensité du roster qui comprend 218 Superstars différentes, DLC inclus, ce qui est vraiment impressionnant.

Conclusion finale

Malgré ses défauts, WWE2K18 est clairement une belle réussite. De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées et de très nombreux détails ont été apportés, rendant l’expérience de jeu très réaliste et bien plus captivante. On regrettera en revanche les systèmes de soumission et de contre toujours présents malgré les reproches des fans.

En bref, avec son roster gigantesque et ses nouveaux modes de jeu, WWE2K18 saura vous offrir une expérience proche du réelle et satisfera sans difficulté les fans assidus de la franchise.

  • Pingback: [EXCLU] Interview de Mark Little, producteur de WWE 2K18 - Catch Au Quotidien()

  • Pingback: Découvrez WWE2K18 avec Christophe Agius, Philippe Chereau et Mark Little - Catch Au Quotidien()

  • Pingback: Roman Reigns est le meilleur lutteur... sur WWE 2K18 ? - Catch Au Quotidien()

  • Cerbere_du_44

    Je viens du site du jeu 2K et je suis étonné que vous ne parliez pas du mode  » Road to glory  » (mode de jeu en ligne) sur lequel 2K semble avoir tout misé.

    • Pierrick H.

      Car nous n’avons pas pu tester ce mode. 🙂

      • Cerbere_du_44

        Je reprendrais donc la réplique culte de R Truth !
        This One On Me, My Bad !

  • Sandman

    « Malgré ses défauts, WWE 2K18 est clairement une belle réussite. » C’est plutôt une belle mise à jour de 2k17. Rien de neuf pour le mode univers qui est le seul mode qui vaut vraiment le coup.
    Le mode carrière ça à l’air tout aussi redondant, pourquoi on a pas le droit à un season mod comme dans les anciens SvR comme le 2007 ? C’était simple mais efficace.
    Niveau gameplay ça semble similaire, mais ça ne me dérange pas vraiment à partir du moment ou c’est pas bugué (ce qui était le cas de 2k17 sur PC).
    Pour le contenu, je pense qu’on n’aura pas à se plaindre. Ca m’a l’air très bon à ce niveau là. Et pour ce qui est du mod backstage, faut pas prendre ça pour une nouveauté, c’est simplement une version HD du mode qui était déjà présent dans Shut Your Mouth! et Here Comes The Pain.
    Graphiquement ça à l’air beau mais pas non plus renversant. Les modèles sont très beaux mais ca reste dans la moyenne haute de ce qui se fait en 2017. Au moins on peut saluer l’effort des devs à ce niveau là.

    Est-ce que je prendrai le jeu ? Probablement mais certainement pas day one. J’ai tout les jeux de catchs depuis Shut Your Mouth et pour le moment, on a eu quelques bons jeux (2k14, 2k16 et SvR 2011) mais rien n’a réussi à surpasser ni même égaler le niveau d’un SvR 2007. Ca fait donc 10 ans qu’on a pas eu de vraie claque. J’attends donc ce jeu avec une certaine fébrilité.

    PS : Pour un metalleux comme moi, c’est une hérésie qu’il n’y ait pas un seul morceau metal ni même rock dans un jeu de catch au profit de la pop de merde.

    • AJ

      Je trouve que ton petit commentaire de la fin  » pop de merde » est très mâle placer certe tu est un « metalleux » mai il faut respecter les goûts musicaux des gens,moi sa me fait plaisir d’avoir autre chause que du rock et du métal même si je sais que c’est la base du catch…mai je suis pas la a dire que c’est de la merde

    • Moi j’avais beaucoup joué à Here Comes The Pain, j’ai pas retrouvé aussi fun depuis … et surtout au niveau de la modélisation des superstars je trouvais ça beaucoup plus proche de la réalité. Au niveau des moves et des déplacements et attitudes des catcheurs dans le ring, J’ai l’impression qu’à l’époque toutes les superstars étaient partie se faire modéliser … c’est peut être juste un ressenti et un défaut de ma mémoire mais dans les derniers jeux j’ai l’impression que les persos son interchangeables et n’ont souvent pas leur move set perso …

      Et je suis d’accord pas de bande son métal ça pue du cul. L’ambiance sonore du 2K17 était déjà exécrable …

      • Sandman

        Le gros soucis c’est quand on est passé de l’arcade à la simulation. Jusqu’à SvR 2008 on était dans des jeux bien arcades, bien bourrins avec du gros metal, du sang de partout, des objets dans les coins, etc… et après on est passé à des jeux se rapprochant beaucoup plus de la simulation, avec un certains nombres de jeux bons mais totalement oubliables quand on les compare aux précédents. Le pire c’était bien WWE 2k15 avait son gameplay affreux, ses bugs à foison, son OST anecdotique, son contenu ridicule, etc… Heureusement 2k16 était bon mais finalement il était pas meilleur qu’un SvR 2011 par exemple, même chose pour 2k17. Le problème c’est qu’aujourd’hui, tout ces jeux manquent d’ambiances, de folie et donc on se retrouve qu’avec des jeux bons mais totalement oubliables. Pour te dire, je n’ai plus retouché à WWE 2k14, 2k15 ou 2k16 depuis que 2k17 est sorti simplement parce que ces jeux n’ont plus aucun intérêt alors que je reprends un très grand plaisir quand je me fais une partie de SvR 2007 ou de Here Comes The Pain ^^

        • Voilà je crois bien que c’est le côté simulation qui m’emmerde …. j’ai acheté 2K17 j’y ai joué 15 minutes en un an je crois … autant te dire qu’il va falloir de sacrées innovations pour que je fasse à nouveau péter le porte monnaie …

  • Punk HHH

    Je les ai tous depuis que 2K a récupéré la discipline, le 13 reste à mon avis le plus complet même si le roster est fortement réduit. Rien que la jacquette.

    • Broken Bay

      le 13 c cm punk si la jacqUETTE ?

    • AxmanVDM Fils de Coul

      Le 13 c’était toujours THQ, 2K à repris la franchise à partir du 14…