Jinder Mahal répond aux critiques sur son physique

14

De nombreuses critiques ont été faites depuis que Jinder Mahal a battu Randy Orton à Backlash pour devenir le nouveau champion de la WWE. Certaines personnes pensent qu’il n’a pas encore le niveau pour être champion, ou encore que son ascension a été trop rapide. Mais certaines remarques portent sur son physique. En effet, Mahal a pris une masse musculaire très importante en assez peu de temps et de nombreux fans soupçonnent un dopage.

Désirant mettre les choses au clair, le lutteur s’est exprimé sur le sujet pour The Times of India :

« Je ne sais pas quel genre de critique c’était. Je travaille énormément à la salle. Tous les talents de la WWE sont testés. J’ai été testé à de multiples reprises et je n’ai jamais eu de problèmes. Ma transformation est causée par un régime adapté et beaucoup de travail. Je suis testé comme n’importe quel autre lutteur. Je n’ai aucun privilège. Je ressemble à un athlète, je me comporte comme un athlète et la WWE n’a pas hésité un seul instant à m’offrir un match pour le titre de la WWE. »

  • The Animal

    Dopé ou pas on s’en fout, il ne fait pas un bon champion.

  • BretauJo

    Il s’est peut-être dopé quand il n’était pas sous contrat avec la WWE, en tout cas, la WWE ne le couvre pas

  • Ça parle avec des termes techniques pour pas grand chose. Il a très bien pu se doper après son départ de la WWE, nous ne sommes personne pour le savoir. Le gain musculaire qu’il a eu n’a rien d’improbable, un athlète tel que lui est musclé, peut être pas taillé et visuellement tracé et ce à cause de son indice graisseux.
    Alors s’il fait une sèche sans glucide, hyperproteinée (et jusque là on ne parle d’aucun dopant) avec un régime riche en acides aminés, oui il aura un gain visuel musculaire impressionnant, alors qu’en réalité il avait déjà les 3 quarts.
    Pour ce qui est des veines, on en revient à son régime sans glucide, allez voir des vidéos d’approvisionnement glucidique, c’est bien laid ! Et ce que font les culturistes, ils ne prennent aucun glucide pendant 3 mois pour s’en prendre une grosse charge juste avant de monter sur scène et avoir les cartes routières partout sur le corps.

    Avant de parler de dopage, soyez curieux de savoir comment le corps humain fonctionne et ce dont il est capable. C’est incroyablement intéressant !

  • Dayne

    Il est clair que d’un point de vue légal ou même de son image Mahal ne peut rien dire d’autre que ce qu’il dit ici, malgré la malhonnêteté flagrante que cela dégage. Je l’ai déjà dit dans un précédent commentaire mais il suffit de connaître un peu ce domaine voir que Mahal est de toute évidence dopé. Je parle ici au présent, il EST dopé (je peux même vous dire avec presque certitude quels sont les produits qu’il emploie).

    Il a commencé entre ses deux runs probablement mais avoir passé certains tests ne signifie pas pour autant qu’il était clean à ce moment ni qu’il l’est encore maintenant.

    S’il était redevenu clean il aurait obligatoirement du passer par une phase de relance hormonale suivie médicalement, parce que les stéroïdes anabolisants (des dérivés de testostérone dans le cas de Mahal) dérèglent le système endocrinien en profondeur, pour ne pas perdre tous (ou une grosse partie en tout cas) des gains obtenus pendant sa/ses cures (ce qui laisse des traces à long terme) et les effets secondaires de ces drogues s’estomperaient peu à peu ce qui est en contradiction avec sa magnifique gynécomastie ainsi que ses spots sur le haut du dos/arrière des épaules.

    Passer les tests de la WWE ne signifie à priori rien, puisqu’il y a des lutteurs dopés à l’année encore en activité et ça n’a pas l’air de les déranger lorsque ceux-ci rapportent de l’argent.

    Si les tests de la WWE consistent en de simples dépistages des produits dopants visant à l’amélioration des performances (suffisant pour prétendre pratiquer des tests fiables dans la législation américaine), il est simple de les contourner via l’utilisation de produits masquants (produits dont le but est de masquer la présence de substances interdites comme les peptides, hormones de croissances ou stéroïdes anabolisants).

    Les « véritables » tests antidopages actuels se concentrent maintenant plus sur les produits masquants que sur les dopants puisque ce sont ceux-ci qui ont « une longueur d’avance » sur la législation, les biochimistes regorgeant d’imagination pour élaborer des composés qui masquent l’utilisation de drogues, mais le dépistage de ceux-ci (même ceux déjà répertoriés comme interdits par l’agence mondiale antidopage) n’est pas une obligation légale pour une fédération sportive aux USA, du coup il est pas idiot de penser que la WWE se fait pas chier à les faire (surtout qu’alors il faudrait licencier Cena mdr).

    • Ryborg

      Assez intéressant mais t’es dans le milieu sportif pour savoir tout ça? Je connais pas le déroulement des tests anti-dopages en Belgique alors aux States, laisse tomber wesh… Surtout que je me suis jamais vraiment intéressé au dopage « stéroïdes » parce que ça me touche pas trop ni dans mon sport ni dans ceux que je regarde (hors catch).

      • Dayne

        Personnellement oui je gravite dans le milieu du bodybuilding, de manière complètement amateure (uniquement pour ma forme personnelle) pour ma part mais certains de mes amis sont coachs/préparateurs/photographes de compétiteurs professionnels depuis de longues années (certains étaient même compétiteurs eux-mêmes).

        Du coup le dopage, j’ai fini par en connaître un rayon malgré moi (par association) avant de vraiment m’y intéresser sérieusement (du point de vue pharmaco-chimique). Idem pour les différentes législations qui permettent par exemple à la NFL de prétendre que ses athlètes ne sont plus dopés (gros lol) ou aux bodybuilders professionnels de se prétendre « natty » alors qu’ils sont chargés comme des mulets à longueur d’année sans que personne sourcille.
        J’ai personnellement rien contre le dopage chacun fait ce qu’il veut de son corps, par contre l’hypocrisie ambiante à ce sujet qui vise à faire croire que c’est rare dans le sport de haut niveau ça me dérange un peu plus.

  • Cm Pingouin

    J’y connais pas grand chose dans le domaine mais c’est pas impossible qu’il ait pris des substances entre ses deux runs à la WWE ? Il n’était pas contrôlé à ce moment là.

    Au bout d’un moment les traces dans le corps prouvant leur utilisation s’estompe.

    • RK27ZERO93

      Pas impossible du tout non, mais bon au moment où il re-signe il y a obligatoirement des tests physique et il les a forcément passé avec succès

      C’est d’ailleurs ce qui a fait capoter le retour de Shelton mais pour une blessure non détecté au départ, WWE a trop de responsabilité pour faire monter sur les rings un mec blessé, pas en forme ou dopé maintenant

      C’est la raison pour laquelle j’ai une confiance aveugle en eux pour un dernier match/run de Kurt Angle malgré sa nuque abimé, il ne remettra les bottes que si tout va bien et c’est déjà une très bonne chose

      • Cm Pingouin

        Ouais mais es-ce que les tests peuvent détecter une substance prise il y a 1 an par exemple ?
        C’est ça que je voudrais savoir parce que si ça se trouve les tests n’ont rien détecté car les substances ont été prise il y a trop longtemps et donc toute trace a disparu.

        Moi je pense qu’il s’est dopé après son premier renvoi, la différence de physique est trop marquante pour un temps si court.
        Après pour les veines comme l’a dit Ryborg au dessus il a toujours été veineux, ça doit être génétique.

        • RK27ZERO93

          Bah ça ça dépend de ce qu’il aurait pris, ce n’est pas des choses qui sont précisés au public quand un sportif est contrôlé positif mais en général au bout d’un an non, ou en tout cas ça me semble très compliqué que des traces soit encore présentes après tout ce temps

          Surtout si c’est des steroïdes par injections, ça c’est pour quelques semaines seulement

    • Dayne

      Il a surement commencé entre ses deux runs oui, commencer en étant à la WWE c’est devenu difficile aujourd’hui à mon avis. Par contre continuer une fois qu’on y est ça doit pas être plus dur que ça.

      Faut savoir que si les traces s’estompent les gains aussi, s’il avait arrêté net sans traitement hormonal médical à long terme derrière il aurait perdu une bonne partie de ce qu’il a gagné, ce qui n’est pas le cas

  • Sandman

    C’est vrai qu’il est très veineux mais je ne pense pas qu’il se dope. La WWE n’aurait pas hésité à le suspendre si ça avait été le cas.

    • Ryborg

      D’ailleurs il manque une partie de la traduction de la deuxième phrase, il dit en fait ;  » All the WWE talents are drug tested by a third-party agency ». C’est même pas la WWE qui fait les tests mais un organisme qu’on peut espérer neutre et indépendant, pas de trucages des résultats donc.
      J’ai aucun doute sur le fait qu’il est clean perso, tous les profils sont pas les mêmes tu peux avoir une propension à être « veineux » ou non.

      • Dayne

        Les veines non c’est pas obligatoirement un argument, la gynécomastie et les poussées d’acné sur le haut du dos par contre sans prendre de stéroïdes c’est compliqué.

        Concernant les test antidopages aux USA faut savoir qu’ils se limitent aux dopants la plupart du temps (minimum légal). Très peu d’agences testent pour les produits masquants, du coup leurs tests valent juste rien puisque leur utilisation est généralisée depuis un bon moment dans le sport de haut niveau..