• TROLOLOLQUOI

    Toujours une très bonne alchimie entre les deux, qu’ils soient partenaires ou adversaires. Là encore, très gros opener, bien rythmé et avec pas mal de suspens. Les coups étaient fluides et variés, les enchaînements s’enchaînaient bien et la fin est ben amenée, c’est une bonne manière de ne discréditer aucun des deux protagonistes. Et les manchettes claquantes de Cesaro, juste incroyables !