PROGRESS : Du pitre de service au porte-parole des gays, l’interview touchante de Jack Sexsmith

1
1133

La fédération PROGRESS Wrestling a publié une nouvelle interview « face à face » avec comme invité Jack Sexsmith, un jeune catcheur très frivole et souvent peu pris au sérieux mais qui petit a petit à réussi à se faire une place dans le cœur des fans grâce à la manière dont il représente fièrement la communauté des LGBT (à savoir la communauté gays, lesbiennes et transsexuels). Voici la retranscription de cette interview intime :

Sur sa première récente victoire : « Cela va sans conteste être une avancée pour moi dans le monde du catch. Cela a mis beaucoup de temps et donc c’est une grosse épine hors du pied. Pendant un long moment je me suis posé beaucoup de questions comme ‘est-ce que je mérite ma place’. Donc avoir ces doutes a eu comme conséquence une approche différente des autres vis-à-vis de mes matches. Au lieu de me dire que j’allais aller dans le ring, jouer les gros bras et botter des fesses, je me disais juste que j’allais foncer et apprécier l’expérience que cela m’apporte. Je faisais des frasques, le pitre et c’était drôle mais c’est terminé. »

Sur la manière dont il compte évoluer : « Cette victoire ‘valide’ le fait que je suis un catcheur. L’approche que j’avais l’habitude d’avoir change de plus en plus. Cela fait un petit moment que je ne me sens plus comme le simple comique de service, maintenant on me voit un peu comme un ‘justicier’. On voit de plus en plus ces drapeaux de la communauté gay et lesbienne et cela a eu beaucoup d’impact sur moi. Je n’ai jamais été un modèle pour personne, personne ne me prenait au sérieux mais je me rends de plus en plus compte que je suis vu comme un ambassadeur pour la communauté des LGBT. Je reçois beaucoup de tweets d’encouragement et nombreux sont ceux qui me disent que je leur ai donné le courage de faire leur coming-out. Je peux représenter ces personnes et c’est une grande responsabilité. Je suis le représentant d’une communauté non-représentée dans le monde du catch et même au-delà.

Sur la pression qu’il ressent à l’idée d’être le porte parole des LGBT : « Comme j’ai dit, je ne suis pas le genre de personne à être un leader mais je ne peux pas laisser tomber la communauté, je veux être le meilleur représentant possible, je veux m’améliorer pour eux. Je ne vais pas complètement laisser tomber le Jack Sexsmith que j’ai été mais ce qui est sûr c’est que je vais gagner de la confiance en moi et oublier tous ces doutes. Je suis prêt et je suis déterminé à aller plus loin. »

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne connais pas cette fédération mais je trouve ça triste qu’on en soit encore à cataloguer les gens en 2017 en fonction de leur sexualité…
    Il est catcheur! C’est tout!

    Qu’il soit gay, hétéro ou bi, pourquoi en faire un porte parole d’une communauté?
    Si seulement on pouvait être soi même sans avoir à se justifier sur ce domaine…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom