Charlotte Flair en est certaine : « La division féminine va tout rafler dans peu de temps » - Catch Au Quotidien
WWE

Charlotte Flair en est certaine : « La division féminine va tout rafler dans peu de temps »

tumblr_nwzpdvidth1swrlico4_1280

Cette semaine, Jonathan Coachamn recevait Charlotte Flair dans son émission hebdomadaire Off The Top Rope. Elle a entre autre parlé de sa rivalité avec Sasha Banks et de l’héritage de son père, voici la retranscription complète de cette interview :

Sur son sentiment concernant le tout premier Hell in a Cell match féminin : « Cela ne m’a pas frappé en réalité. Dimanche, Sasha et moi serons dans le tout premier Hell in a Cell match féminin mais je pense que je ne m’en rends pas encore compte. Je ne réaliserai l’ampleur de la chose que quand je serai en face de mon adversaire. J’ai simplement regardé beaucoup de Hell in a Cell match ces temps-ci pour essayer de me préparer mentalement. »

Sur ce que l’on peut en attendre : « Les Hell in a Cell matches sont par définition brutaux et violents, cependant, cela sera le premier pour les femmes et je pense donc que cela sera complètement différent. Mais, l’idée en elle-même est déjà excitante. »

Sur le fait que le match féminin figure dans le triple main event : « J’en suis honorée. Il y a quelques semaines Sasha et moi étions le main event de Raw ce qui était déjà un grand pas. Pour moi, rien que le fait qu’on considère que le match féminin est digne du triple main event de dimanche veut tout dire. La division féminine va tout rafler dans peu de temps. »

Sur sa grande rivalité avec Sasha Banks : « Dès la première minute où nous avons été ensemble dans le ring au Performance Center, on a senti qu’il y avait de l’alchimie. La coach nous a même dit : ‘Wow ça marche bien entre vous’. Depuis cela cette alchimie a perduré. Nous voulons toutes les deux êtres la meilleure et cela nous pousse à donner tout ce qu’on a à chaque match. On se booste l’une l’autre grâce à cet esprit de compétition que nous avons. »

Sur le fait de ne plus avoir son père à ses côtés : « Cela devait arriver un jour ou l’autre. J’ai appris beaucoup de lui, j’ai grandi dans cette industrie grâce à son soutien mais avoir l’occasion de faire un pas de géant et de me retrouver seule me donne l’occasion de perpétrer son héritage et de me faire un nom solide dans le milieu. C’est génial d’avoir fait évoluer mon personnage mais mon père reste une grande partie de celui-ci et est une source d’inspiration. Je n’en serai pas là s’il n’avait pas cru en moi contre vents et marrées. »

Sur ce qui lui amène le plus de pression : « Amener la division féminine à son paroxysme est un défi mais les femmes avec qui je travaille sont géniales et ressentent cette même pression, elle est donc partagée. Nous pouvons nous encourager l’une l’autre, on se soutient, on peut s’appeler dans les jours difficiles ou quand nous avons des doutes. Par contre, être la fille d’une légende de l’industrie est bien plus compliqué car c’est personnel. Mon père a passé les 45 dernières années à travailler dur, il a en quelque sorte ‘préparé le terrain’ pour moi en construisant cette carrière incroyable mais cela veut dire que je dois être à la hauteur de cet héritage. Cela ne tient qu’à moi, personne ne peut partager cela avec moi. Je veux lui faire justice. »

Click to comment
Bronze, Argent, Or, Platine, Légendaire... Élevez votre rang de commentateur et entrez dans le CAQ Hall Of Fame

Poster un Commentaire

avatar

wpDiscuz

Membres connectés

Catch Au Quotidien © 2007 - 2016. Tous droits réservés.

To Top
Yes No