À peine arrivée à la WWE, Nicola Glencross veut déjà tout gagner

14

Récemment arrivée à la WWE, la lutteuse écossaise Nicola Glencross est l’un des nombreux talents qui seront amenés à faire les beaux jours de la compagnie dans quelques années. Âgé de 27 ans, celle qui se faisait appeler Nikki Storm sur le circuit indépendant a accordé une entrevue exclusive à WWE.com, où elle se livre sur son parcours et ses objectifs de carrière. 

Qu’est-ce que ça fait d’être au Performance Center ? 

« C’est génial, ça fait tellement du bien d’être ici. J’ai travaillé dur pendant des années pour y arriver, alors je suis juste heureuse d’être là et je suis très excitée pour l’avenir. »

Pouvez-vous nous expliquer comment s’est passée votre signature à la WWE ?

« J’ai fait un tryout l’an dernier à Londres, au printemps. Ils m’ont recontactée pendant l’été pour commencer à suivre le programme, et nous y voilà (rires). »

A quoi ressemblait le tryout ?

« On s’est bien marrés ! On a fait quelques exercices de conditionnement, quelques matches et quelques promos. Ça a duré trois jours et c’était fascinant. C’était cool et c’était comme une vraie compétition, dans le bon sens du terme. »

013_22402429819_d316f000f0_o--5cff18fc4e530771b9e9714e95317d1d

Vous avez combattu à l’international pendant toute votre carrière. Quels avantages cela vous apporte-t-il avant de commencer à la WWE ? 

« Pour moi, le point positif d’avoir voyagé et combattu dans plein de pays différents, c’est que cela vous fait vraiment mûrir. Ça vous aide à progresser, à vous améliorer, vous apprenez à travailler avec d’autres styles, d’autres personnes. Vous devez vous adapter. En même temps, quand vous allez au Japon, en Amérique, au Canada ou quelque part en Europe, vous ne devez pas oublier d’ou vous venez. Vous devez vous adapter, mais vous devez aussi être vous-même et apporter votre touche. »

Quelles ont été vos premières impressions sur le WWE Performance Center ? 

« La première fois que j’ai mis les pieds au Performance Center c’était en janvier dernier, et la seule manière dont je peux décrire ça, c’est comme passer d’un trou de lapin à « Alice au Pays des Merveilles ». Je me souviens juste avoir regardé autour de moi, avec les rings, les espaces d’entraînements incroyables, le matériel pour les promos… vous avez tout pour réussir. C’est génial d’avoir accès à tout ça tous les jours. Pour moi, ça a vraiment été comme sortir d’un trou de lapin. Vous devez savoir pourquoi vous êtes là. Vous vous dites « Wow, c’est incroyable, c’est un rêve devenu réalité », mais en même temps, vous ne devez pas vous laisser emporter par vos émotions et être confiant, car vous êtes là pour une raison, et vous devez faire vos preuves chaque jour. »

Quels sont vos objectifs à court et moyen terme à la WWE ? 

« NXT Women’s Champion, WWE Women’s Champion, Tag Team Champion… toute seule (rires). Non, pour moi, j’ai des objectifs, je veux laisser une trace derrière moi, et dans 20 ans, je veux que les gens se souviennent de qui j’étais. Je veux être dans le WWE Hall of Fame, je veux accomplir de grandes choses, je veux avoir des matches incroyables, je veux écrire l’histoire et je veux devenir championne. J’ai des gros objectifs. »

002_LanoStormNAirplaneSpin--eb0cbfd90b7282756cf3bf9c8cef1c6a

Que pensez-vous de la « Women’s Revolution » qui s’est mise en place l’an dernier à la WWE ? 

« A regarder, les matches de TakeOver et tout ça, c’était fantastique. Il y a tellement de Superstars féminines géniales dans le roster, je suis excité et impatient de travailler avec elles. J’espère combattre les filles que je regarde depuis pas mal de temps. Je pense que c’est un mouvement génial et que c’est le bon moment pour faire partie de cette division. Et je veux en faire partie. »

Des adversaires que vous rêvez d’affronter ? 

« Becky Lynch. Quand j’avais 17/18 ans, j’ai découvert la SHIMMER (une fédération indépendante féminine, ndlr). Je me souviens avoir regardée son travail et sa personnalité. J’ai été chanceuse de la rencontrer à plusieurs occasions, et elle a été tellement sympa et vraiment de bon conseil. C’est définitivement l’une des femmes que je veux affronter. J’aimerai aussi affronter Paige, encore. On a combattu seulement une fois sur la scène indépendante. Natalya a toujours été quelque-un que j’ai adoré, j’aime ce qu’elle fait. Bayley a été tellement accueillante au Performance Center, je pense qu’on pourrait avoir des matches géniaux. Voilà celles qui sont en haut de la liste. Mais, j’espère vraiment pouvoir affronter tout le monde. Ce sera un parcours très intéressant, j’en suis sûre. »

Qu’est-ce qui vous distingue des autres Superstars ? 

« Je suis « The Best in the Galaxy », et bientôt « Best in the Universe »! (rires). Je rigole. Tout le monde a sa propre attitude. Tout le monde veut être premier et le dernier à quitter le building. J’ai cette étique de travail. Pour moi, je ne pense jamais avoir fait le maximum. Peu importe ce que je fais, j’analyse et j’essaye de m’améliorer pour la fois suivante. Les gens m’ont toujours dit que j’étais obstinée, et je veux juste être toujours meilleure que tout le monde. Pour être honnête, c’est ce qui me motive. Plus haut je vais, plus de pression je mets sur moi-même. J’ai toujours eu une puce sur mon épaule, surtout quand j’ai ouvert la porte du catch en 2008. J’ai toujours eu quelque chose à prouver. »

Avez-vous un sentiment de fierté en étant l’une des rares Superstars écossaise dans l’histoire de la WWE ou de NXT ? 

« Il y a un sentiment massif de fierté. Je suis très fière d’où je viens. Ça a vraiment contribué à faire de moi qui je suis. Je dois tellement au fait que je vienne de là-bas, et aux fans qui me suivent. Je crois même qu’un journal écossais a écrit un papier sur moi il y a deux semaines. Je suis vraiment fier. »

Qu’est-ce que l’Univers de la WWE peut attendre de vous ? 

« Ils vont assister à quelque chose qu’ils n’ont jamais vu jusqu’à présent. Ils vont voir « The Best in the Galaxy » faire ce qu’elle sait faire de mieux. Ils vont voir « The Best in the Universe ». Ils vont voir pourquoi j’ai combattu sur tous les continents, pourquoi j’ai combattu partout dans le monde et pourquoi NXT m’a choisi pour faire partie de la Women’s Division. »

  • The_Last_Outlaw

    Je lui souhaite quand meme bonne chance mais derrière elle, la concurrence est rude que ce soit à NXT et dans le roster, donc si j’étais elle je ne crierai pas victoire trop vite

  • Omega

    C typiquement français ce que tu viens de dire. La réussite est basé sur la confiance en soie. Il faut croire en ses rêves.

  • moxleygirl

    Avoir confiance en soi c’est bien mais là, elle en a presque trop je trouve.
    Bonne chance à elle en tout cas! ^_^

  • Omega

    Je ne suis pas d’accord, Bad news barret marchait bien mais la wwe a décidé d’ecarter le gimmick et mettre king barret. Pourquoi enlever un gimmick qui marche ? Pourquoi séparer les frères Rhodes ? Barret était over a son retour pourquoi le mettre heel ? Barret lui même voulait garder le gimmick de Bad news mais la wwe n’était pas d’accord. La faute au bookers d’avoir supprimer quelques chose qui marche.

  • Vardok

    Toujours agréable à lire ce type de mentalité mais une fois ses débuts appliqués je demande à voir !

  • PunkTWD

    « vous devez faire vos preuves chaque jour. »

    J’ai bien peur que ça ne suffise pas, la preuve avec Wade Barrett qui n’a jamais vraiment déçu quand il était mis en avant mais que la WWE a préféré viré, on ne sait toujours pas pourquoi…
    Mais elle a raison d’être ambitieuse, sinon ça ne sert a rien de venir à la WWE.

    • Vardok

      Wade Barrett s’est pourtant avéré très décevant et ennuyeux lors de la plupart de ses règnes. Et c’est Wade qui a demandé sa libération de toute façon.

      • PunkTWD

        C’est la WWE qui fait le booking, comme celui de Reigns ou Kalisto…
        Et il a demandé sa libération pourquoi ? tu crois qu’il mérite de suivre l’équipe inutile « League of Nations » sans faire de match et se faire humilier devant des millions de personnes par des retraités ?

        • Vardok

          oui

          • PunkTWD

            Merci de m’avoir éclairé avec autant d’argument xD ^^

          • Vardok

            Si tu en veux des arguments je ais t’en donner :

            Barrett a toujours été très fade depuis le début bien qu’il se débrouille bien sur le ring et qu’il a un micro plutôt correct. Mais ses personnages c’était nul (sauf Bad News où en plus c’est Cody Rhodes qui lui avait proposer cette gimmick je le rappelle) il n’avait pas de personnalité depuis la séparation de Nexus, et c’est beau de critiquer les bookings des bookers tout le temps mais est-ce qu’il s’est réellement bougé pour changer quoi que ce soit dans ses 5 règnes ? J’en doute. Mick Foley c’est qu’une grande gueule donc laisse tomber. Stone Cold c’est le même argument au début il sentait bien qu’avec son perso de « ringmaster » il allait pas aller loin donc il a travailler sa personnalité et il est devenu la légende qu’il est. Wade lui n’a rien foutu, c’est pas comme ça que ça marche. Regarde A New day, personne n’y croyais à 3 renois qui faisaient les singes de façon ridicule et ils ont travaillés à fond leurs coté délire car ils savaient qu’à force ils allaient sombrer, depuis heel ou face c’est l’équipe la plus divertissante depuis Team Hell No.

            Et avec un potentiel gimmick de combattant de Wade Barrett il y a des choses à faire mais en plus de ça ils avait déjà un guerrier similaire qui avait un meilleur charisme et une meilleure personnalité connu sous le nom de Sheamus, et depuis Dean Ambrose et surtout Kevin Owens sont arrivés. Qu’est-ce que tu veux faire d’un personnage aussi plat que Wade Barrett alors que dans le roster on ça ? Moi Perso pour être resté Midcard tout ce temps je dis il a eu du bol !

      • PunkTWD

        Mick Foley et Steve Austin qui sont toujours la a critiquer le Booking de la WWE mais qui acceptent tout de même d’humilier un talent avant qu’il soit remercié (puisque c’était prévu depuis quelques semaines déjà) juste pour un chèque.

    • aurajett

      je partage pas ton avis. Deja Barret a ete libéré suite a un accord entre les 2 parties et il a expliquez pourquoi, et d’ailleurs c’est pour ces raisons qu’il va aussi un peu s’éloigner du monde du catch. De 2, Barret a jamais vraiment convaincu le public (et c’est le problème de tout les membres nexus) C’est pas une question de booking, mais le grand public n’as jamais vraiment accrochez, il était souvent indiffèrent,. Ses règnes étaient catastrophique et jamais convaincant, il y a bien eu sa période Bad News…mais a son retour suite a sa blessure, le public avait tourner la page…… C’est ce qui fait la différence entre un Rollins, Bryan ou Punk qui ont perce et on trouve leur rôle et le moyen que le public accroche, et d’autre comme Barret, Ryback ou encore McIntyre, qui au dela du booking non jamais su établir un lien fort avec le grand public….hors pour réussir a la WWE faut que le lutteur arrive a créer un lien avec le grand public avant et ensuite le public spécialisé pour etre « une légende ». Ces règles change un peu avec les indys, mais sa change rien par rapport au grand public. Et je suis sur d’une chose ce lien seul le lutteur peut le faire, et sa n’as rien avoir avec le personnage ou les scripts qu’on lui donne.
      Et la ou tu peux tres bien le voir c’est au debut de Paige ou le grand public etait la quoi elle gagne cash le titre mais c’est qui elle….et a un moment donné elle a failli tombe dans l’indifférence….alors que Kevin Owens qui a fait ses débuts face a Cena et l’as battu, sa a poser probleme a personnes car il a tout de suite su crée le lien avec le public, et c’etait pas simple a faire en face de Cena…..car si tu regarde Owens, Rollins non pas ete enterré malgré leur défaite dans la rivalité, contrairement a Rusev, Wyatt et d’autre….et tout sa est du a ce lien car c’est le public qui veut continuer a croire en eux malgré leur défaite.

  • Omega

    Sa se voit dans cet interview quelle a de l’ambition, et j’aime cet mentalité de best in the world. C’est pour cela que j’aime les lutteurs indépendante car ils veulent toujours prouver qu’ils ou qu’elles sont meilleur que tout le monde. On a une génération de lutteuses ambitieuses contrairement à l’ancienne qui n’avait rien à foutre.